Histoire

Ciseaux, bouts de chiffons et dé à coudre à la main depuis toute petite, je n’ai eu de cesse de bricoler avec mes aiguilles.

 

À 8 ans je transformais et redécorais un vieux meuble en maison de Barbie. Des robes aux pantalons, des tentures aux nappes de tables, de la fabrication des meubles aux assiettes faites de capsules de jus…. Tout y passait ! Avec toujours une préférence pour le textile.

 

À l’adolescence, c’était les miens : jupes, pantalons, veste et autres… Tendances année 80….  (SVP on ne me demande pas de photos !)

 

Avec la venue des enfants, c’est pour eux que je couds, surtout pour ma fille (elle ne vous montre pas de photos non plus…).

 

Et puis vient la découverte du patchwork, il y a une vingtaine d’année : une révélation !

Depuis que le virus m’a pris, il n’a de cesse de me nourrir…

Quelques années plus tard, à la demande de quelques amies, je me lance dans l’aventure des cours.

 

L’atelier, c’est maintenant une multitude de cours dans différentes disciplines. Cours de 3h00 ou stage d’une journée, donné par quelques intervenantes ou par moi-même pour le plaisir de transmettre notre savoir, notre apprentissage constant, ou simplement échanger des idées, toujours accompagné de thé et petits biscuits (parfois, petit biscuit devient gros gâteau, c’est vrai…). C’est la vie de l’atelier…

 

Mais pas de cours sans fournitures ! Et pas de fournitures sans magasin…

De l’an 2000 à nos jours, l’atelier est passé d’une modeste étagère de tissus à la caverne d’Ali Baba que vous connaissez (si ce n’est pas le cas, arrêtez de lire ! Sautez dans votre voiture !).

Et depuis, fournisseur de ces dames pour leurs créations patchwork, broderie, cartonnage, encadrement, ours à l’ancienne, poupées de chiffons, et bien plus encore !

 

Depuis quelques années, les demandes de commandes en ligne augmentent. Malheureusement, le vieux site de l’atelier n’était pas adapté pour y répondre de façon optimale. C’est pourquoi à l’automne 2014, on va concrétiser cela !

 

Le shop qu’on vous prépare à présent sera plus accessible et ouvrira les portes de l’atelier à celles qui n’ont pas la chance de pouvoir y passer. Il me fallait vous l’ouvrir…

Qui a dit que nos ordinateurs, tablettes ou autres smartphones nous isolaient ? Les distances se raccourcissent !

 

Alors bienvenue dans mon atelier, NOTRE atelier !

Inscris-toi à la newsletter !
La newsletter ne m'intéresse pas !