Le bon outil

02 Fév Le bon outil

Tout bon ouvrier à le bon outil.

Le sculpteur, son burin et son marteau;

atelier-patchwork-aiguilles (4)

le potier a son tour;

atelier-patchwork-aiguilles (9)

le maçon a sa truelle…

C’est pareil pour nous les couturières, brodeuses, patcheuses …..  Sans la bonne aiguille, le travail ne peut être bien fait.

aiguille-a-chas

Bien fait à différents niveaux.

Une pointe cassé, par exemple, risque de casser les fibres de votre toile.

Une aiguille trop petite, plus petite que le fil qui suit derrière, va non seulement vous abimez la toile mais en plus vos mains, le prolongement de votre aiguille, va s’épuiser beaucoup plus vite.

Une aiguille à appliquer est  trop souple et casserait trop vite pour du quilting

Une aiguille longue sera plus efficace pour faire un point de poste.

 Mais ce n’est pas le tout d’avoir le bon outil, faut-il encore l’utiliser pour un mieux, afin d’être efficace.

Il est vrai aussi qu’il y a de quoi s’y perdre….

Regardez ci-dessous, ce petit tableau trouvé dans un kit de broderie stumpwork reprend bien les différentes aiguilles nécessaires à la broderie proposée

atelier-patchwork-aiguilles (7)

Pour enfiler cette laine à broder, il faudrait au moins une aiguille chenille n°20

Le n° de l’aiguille dépendra du fil. Plus l’aiguille est petite et fine dans sa catégorie, plus le n° est grand.

Une aiguille à chenille n° 14 est plus grosse qu’une aiguille chenille n° 24

C’est également ces aiguille que j’utilise pour broder au ruban

Faites le bon choix.

Mais aussi, suivant les différentes marques, les mêmes aiguilles peuvent porter des noms différents, vous pouvez  lire aiguille broderie Crewel. Chez John James vous les trouverez sous aiguilles Chenille

Mais quand elles ne sont plus dans leurs emballages,  pour s’y retrouver avec les aiguilles que nous utilisons le plus, retenez :

atelier patchwork-quel aiguille pour quel technique

Sachez aussi que le chas de l’aiguille à un sens, qu’il est en « entonnoir », donc que le fil s’enfile plus facilement dans un sens que dans l’autre….

aiguilles

Pinch and Poke.ashx

Et comme j’ai toujours beaucoup d’en-cours …. J’ai également beaucoup de coussins à aiguilles…

Un à côté de chaque place où je peux me retrouver avec un ouvrage comme ici dans mon atelier à côté de ma machine à coudre….

 atelier-patchwork-aiguilles (1)

atelier-patchwork-aiguilles (10)

En déco avec des antiquités trouvés sur les brocantes régionales

atelier-patchwork-aiguilles (2)

Fabriqué maison…

atelier-patchwork-aiguilles (3)

Un neuf qui a l’air d’un vieux…

atelier-patchwork-aiguilles (5)

Au salon, à côté de mon fauteuil, celui qui subit le plus…

atelier-patchwork-aiguilles (6)

A l’atelier, avec les filles….

atelier-patchwork-aiguilles (8)

Je pourrais prolonger cet article avec les épingles. Le constat est le même…

Sans le bon outil, pas de bon travail.

Épingles à appliquer, la Rolls de chez Clover

Grandes épingles, pin Flower, longues et très fines, tête en forme de fleur plate pour ne pas dévier votre machine

Epingles à tête ou sans …. Le choix est grand. Mais j’en ai de toutes sortes et les utilise suivant le travail à faire….

Je vous laisse maintenant faire votre inventaire …..

21 Commentaires
  • Jacqueline
    Posté à 07:38h, 02 février Répondre

    Très intéressant votre article! Merci

  • ghislaine labourier
    Posté à 09:31h, 02 février Répondre

    j’ apprécie vraiment cet article , merci Marylène ! On en redemande …
    J’ ai une belle boite avec mes pochettes à aiguilles neuves ,
    mais après , j’ ai vraiment tendance à tout mélanger ….
    enfin plus trop depuis que nous avons fait au club de patch une pochette à aiguilles , toute en longueur , à la Léa Stansal .
    Enfin , les pique- aiguilles se multiplient dans le salon ou l’atelier et pourtant , il y en a toujours une qui glisse sur le coussin du canapé !

  • Dom63
    Posté à 09:36h, 02 février Répondre

    Cet article est très enrichissant et les photos « en situation » sympa.

  • Marie-Françoise
    Posté à 09:43h, 02 février Répondre

    Un message très instructif en ce qui me concerne (sens du chas de l’aiguille – tableau récapitulatif très utile);
    Et pour la couture main aurais-tu aussi un petit B-A-BA à nous transmettre ?
    Et puis quelle belle découverte de coussins à aiguilles. De belles originalités. J’en avais déjà admiré l’un ou l’autre lors des PO ou des puces !! Superbes.
    Bonne journée Marylène sous les flocons.

    • Marylène
      Posté à 12:28h, 03 février Répondre

      Bon sujet…je vais y penser… A bientot donc

  • France
    Posté à 10:28h, 02 février Répondre

    Très intéressant comme article. Personnellement je range les aiguilles dans la pochette adéquate pour m’y retrouver. Pas toujours très pratique! Je pense que je vais opter pour plusieurs petits coussins, Mais bon,, je débute dans le patchwork et toutes les idées sont les bienvenues!

    • Marylène
      Posté à 12:30h, 03 février Répondre

      Pour moi c’est un jeu pour chaque ouvrage. Une fois que l’on connaît les aiguilles ce n’est plus un problème pour choisir la bonne.

  • Coeur de freesia
    Posté à 15:02h, 02 février Répondre

    Je garde précieusement les pochettes de mes aiguilles, de façon à ne pas les confondre. Car à force, entre les crewel, à coudre, à quilter, on s’y perd un peu ! Pour le point de poste, j’utilise les aiguilles « mode » qui ont un chas de la même taille que le reste de l’aiguille – il est ainsi plus régulier.
    Ton article est très exhaustif – pas facile de s’y retrouver quand on débute. Je vais le mettre en lien dans mon annuaire.
    Bonne journée

  • mammypatch
    Posté à 15:13h, 02 février Répondre

    Merci pour toutes ces explications .Je viens d’apprendre quelque chose je ne savais pas que le chas avait un sens !!!!!! Vous avez de superbes porte aiguilles .Belle journée .

    • Marylène
      Posté à 12:31h, 03 février Répondre

      Et encore d’autres de ci, de la……
      Je devrais aussi faire un article sur eux…

  • LianeM
    Posté à 19:29h, 02 février Répondre

    Merci Marylène pour ce cours sur les aiguilles. Comme le dit Léa : si la broderie est difficile, c’est qu’on a la mauvaise aiguille.
    J’ai admiré tous tes coussins pique-aiguilles. Tu arrives à t’y retrouver hihi ???
    Grooooos bisous

    • Marylène
      Posté à 12:32h, 03 février Répondre

      Oui, oui, comme pour le reste…mon bazar est en fait très organisé… Biz

  • eva68
    Posté à 18:30h, 03 février Répondre

    Merci beaucoup pour toutes ces informations qui me seront bien utiles! Bonne soirée.

  • Mxtine
    Posté à 07:14h, 06 février Répondre

    Bien pratique ce billet. Merci pour toutes ces idées.
    Bon weekend.

  • Marie-Claire
    Posté à 08:26h, 06 février Répondre

    Quel article vraiment intéressant ! On en apprend vraiment tous les jours (comme d’autres, je ne savais pas que le chas a un sens !)
    Merci !
    Bon week-end

  • Lisy
    Posté à 10:02h, 06 février Répondre

    Super cet article je vais le transferer aux dames qui suivent mon cours de Patch ,elles pourront ainsi se rendre compte que je ne suis pas vraiment une maniaque .
    Le bon outil pour le bon ouvrier ,quel bel adage!
    Merci!
    Bon weekend

    • Marylène
      Posté à 10:37h, 06 février Répondre

      Surtout qu’on ne pense pas être maniaque ;-))) Quoique.. Juste un peu perfectionniste …. Ou encore amoureuse du travail bien fait et qu’on aime le transmettre. Et surtout de les voir fière de leurs réalisations … A bientôt pour d’autres articles, Mary

  • Laurence
    Posté à 11:26h, 06 février Répondre

    Super intéressant cet article!
    Je ne sais jamais quelle aiguille choisir…
    Merci Marylène!

    • Marylène
      Posté à 14:00h, 06 février Répondre

      Voilà, il reste à faire des exercices 😉

Poster un commentaire