La mécanique des points

linda-Koeinig-3

24 Juin La mécanique des points

Je l’appellerais de cette façon, car, contrairement à une machine, la main n’est pas toujours régulière…Mais tout dépend de quel main…

La mécanique des points, ou le fait de répéter un point de façon régulière.

La main positionne l’aiguille, lui donne la longueur, et tire le fil avec toujours une même tension… Jusque là ça vous semble simple, mais cela l’est-il vraiment pour vous ?

Tout comme dans le tricot, une fois lancé sur son aiguille, le point devient régulier. Pour certaine, quoiqu’elle fasse, et presque à l’image d’une machine, sans le moindre effort, c’est comme ça… Le point est régulier.

Pour d’autre, ce n’est pas chose aisée… Il faut chauffer le poignée et enfin, au bout de multiples points, le voilà enfin qu’il se fait régulier.

l’applique Perse pourrait très bien se retrouver dans se phénomène, lorsque le motif choisit est serti d’un point de boutonnière, un feston serré d’un si bel effet lorsqu’il est régulier….

Pour ma part, ce n’est pas ma tasse de thé, mais pour une fois, je m’y colle, et à force j’en deviendrais presque accros… Enfin, n’exagérons rien, ma préférence reste toujours et encore à l’appliqué traditionnel au kilomètre.

Mais le plus important n’est-il pas dans le fait de tirer l’aiguille ?

Et comme la perfection n’existe pas, le côté artisanal n’est-il pas plus vrai ?

linda-Koeinig-14

Des roses, toutes aussi belles sur le tissu que dans le jardin à cette époque

   linda-Koeinig-6

linda-Koeinig-7

linda-Koeinig-8

linda-Koeinig-9

linda-Koeinig-10

Mais celles-ci sont parfumées, Golden Celebration de David Austin, que je ne me lasse de vous montrer chaque année

linda-Koeinig-11 linda-Koeinig-12 linda-Koeinig-13

Tout ceci pour mon défi de Linda Koening que je ne vais pas assembler  de façon traditionnel, comme il est reprit dans son livre.

linda-Koeinig-5

Les fleurs de ce fameux défi sont réalisées avec les gabarits Foltvilag

 linda-Koeinig-4

Bon WE avec vos aiguilles

4 Commentaires
  • Brigitteo
    Posté à 07:28h, 30 juin Répondre

    C’est absolument magnifique, quand trouves-tu le temps pour réaliser ces belles broderies et mise en scène ?
    Le choix des tissus et le fussy cutting prennent déjà qqs. heures et l’assemblage avec ces centaines de petits points tout autant. Bravo pour cette assiduité et patience. Brigitteo

  • Marylène
    Posté à 07:29h, 30 juin Répondre

    Merci Brigitte, maiss je sais que je ne suis pas la seule ;-))) à aimer ces heures d’intimité avec mes fils et aiguilles… A très vite, Mary

  • Cocottes & Fil
    Posté à 07:41h, 30 juin Répondre

    C’est vraiment très joli !
    Et moi aussi je me demande comment tu fais pour faire tout ce que tu fais ???

    • Marylène
      Posté à 07:42h, 30 juin Répondre

      Une petite fourmille qui n’arrête jamais ;-)))

Poster un commentaire